Je ne pouvait pas passer à coté de la fête foraine venue s'installer Place de la Loire dans ma ville natale à l'occasion du 14 juillet. C'est une petite fête foraine sans prétention mais qui garde tout son attrait avec cette année quelques bonnes surprises.
Ce samedi 14 juillet 2001, malgrès un temps pluvieux entrainnant l'annulation du Feu d'artifice sur la Loire heureusement reporté au lendemain (j'ai mis quelques photos pour l'ambiance...), la population était au rendez-vous pour profiter pleinement des divers attractions entre deux gouttes. Il y en avait pour toute la famille, pour les plus jeunes le Super Twist est un bon compromis, a moins que vous preferez affronter les sorcières et autres cloportes à Martoy, une maison hantée au design original. En route pour la chasse au génie sur votre Tapis Volant en passant par le cinema dynamique, pour les amateurs de sensations rien de tel que le Break Dance pour vous remettre l'estomac en place, à moins que vous preferez le Move In Top pour un essorage puissance 5 ! (je l'ai essayé pour voir ce que ca donne, et je peux vous dire que l'on est content quand ca s'arrête, à la sortie de l'attraction peu de personnes arrivaient a marcher droit...)
Bref, une belle petite fête qui essaie comme elle peu de reveiller une ville qui a tendance à s'endormir (...)
Tapis Volant
Tapis Volant
Tapis Volant
Tapis Volant
Break Dance
Break Dance
Break Dance
Break Dance
Break Dance
Break Dance
Martoy
Martoy
Move In Top
Move In Top
Move In Top
Move In Top
Cinema dynamique
Super Twist
Super Twist
Super Twist
Feu d'artifice
Feu d'artifice
Feu d'artifice
Feu d'artifice
Forain, une histoire de famille
Les forains se sont installés à Roanne place de la Loire pour la fête du 14 Juillet. Jean-Jacques Chalvin est fidèle au rendez-vous. Portait d'un passionné.
Quand on interroge un forain sur son parcours professionnel, c'est presque toujours une histoire de famille... Jean-Jacques Chalvin a connu cet itinéraire, comme 50 000 de ses collègues, parcouru les routes de France et leurs fêtes, dès son plus jeune âge:" Mon père, mon grand-père étaient forains, c'est un art de vivre, on ne peut pas vraiment s'en détacher. Si on reste trois semaines en lieu et place d'une fête, le mal du voyage nous gagne ". Jean-Jacques est originaire de Grenoble, et, avec son épouse Laurence, tient une loterie depuis de nombreuses années. Actuellement sur la place de la Loire, il est aussi le porte-parole des forains de la vogue, un rôle que chacun accepte bien, puisque le vote le désigne souvent.
Mémoire vivante du milieu (sans en avoir encore l'âge), une foule de souvenirs et de remarques l'animent: " Il y a eu une époque où les statistiques montraient l'attachement des Français pour les animations foraines, classées en seconde place - après la télévision - de leurs loisirs ! Une aubaine ! Aujourd'hui, avec la démocratisation des loisirs, Internet et, la télévision par satellite, les Français se rendent encore à la fête, mais consomment moins qu'avant. De plus, pour qu'une fête attire, il faut que les services d'animations municipaux mettent le paquet en terme de festivités alentour. Sinon, les gens sont moins dans l'ambiance, et les répercussions sur notre activité se font lourdement ressentir ".
 
Hommage aux femmes
Et si l'on parle de l'esprit forain, Jean-Jacques est intarissable: " C'est une ambiance très solidaire, souvent bon enfant, et le plus significatif, est l'importance qu'occupent les femmes dans notre activité. L'émancipation féminine est depuis bien longtemps, largement acceptée chez nous. Nos épouses ou concubines sont indispensables dans les décisions et responsabilités à prendre, elles savent aussi bien conduire un poids lourd que faire la comptabilité, tout en veillant à la bonne éducation de nos enfants. Leur rôle est prépondérant, indispensable, et, selon moi, près de 75 % de la réussite d'une fête foraine est due aux femmes ". Belle éloge à la gent féminine, doublé d'une découverte de la diversité des activités d'un artisan forain (statut qui a changé depuis les années 1970, auparavant, on parlait d'industriel forain), véritables commerçants nomades.
Mickaël Lardet
(Article tiré de La Tribune Le Progrès - Le journal du Roannais du samedi 14 juillet 2001)
Retour RideMania.com
The world ride database 2001